logo_festival_350

spacer_accueil_50L’EDITION 2017

Les Concerts

Imprimez le programme : pdf   doc

Dimanche 30 Juillet- STE-EULALIE-DE-CERNON- 21h CONCERT D'OUVERTURE

CONCERT D’OUVERTURE

CARTE BLANCHE AU QUATUOR ELIAS

MENDELSSHON: Quatuor opus 13
BEAMISH: Reed Stanzas pour quatuor à cordes (création française)
SCHUMANN: Quintette avec piano opus 44

S

Lundi 31 Juillet - STE EULALIE DE CERNON- 18 et 21h AUX COULEURS DE L'ECOSSE / MORT A VENISE

 CARTE BLANCHE AU QUATUOR ELIAS

Double concert et repas
18h  « Aux couleurs de l’Ecosse »
Carré ecossais

21h : « Mort à Venise »

18h : Concert II « Aux couleurs de l’Ecosse »
Répertoire traditionnel et compositions originales dans le style écossais de Donald Grant, une autre facette du talent du quatuor Elias
Repas convivial sur la place de la Commanderie
21h: Concert III « Mort à Venise »
MOZART           Mouvement de quintette avec clarinette K516 (complété par Duncan Druce)
BRITTEN            3ème quatuor à cordes
BRAHMS            Quintette avec clarinette
Vendredi 4 Aôut - Nant 18h- BAL VIENNOIS

BAL VIENNOIS EN PLEIN AIR

En prélude au concert du soir autour du thème de la Valse, les musiciens invitent à danser sur la place de l’abbatiale!

Vendredi 4 Août - Abbatiale St Pierre Nant- 21h DESSINE-MOI UNE VALSE

DESSINE-MOI UNE VALSE

BRAHMS            Liebesliederwalzer opus pour choeur, et piano à quatre mains
THIERRY DE MEY   “Musique de tables”, pour trois percussions (1987)
SCHUMANN            Lieder pour soprano, ténor et piano
RAVEL            La Valse, transcription pour Marimba et piano
MAHLER           Lieder pour tenor et piano
Concert en partenariat avec Aveyron Culture, réunissant 24 choristes amateurs aveyronnais, dirigés pas Jean-Pierre Cau, pour les Liebesliederwalzer de Brahms

Samedi 5 Août- STE EULALIE DE CERNON- 18 et 21h RECITAL CHOPIN / UNE RUSSIE A DEUX VISAGES

Double Concert et repas

18h LES DANSES DE CHOPIN

21h UNE RUSSIE A DEUX VISAGES

18h LES DANSES DE CHOPIN
CHOPIN    Récital piano solo autour des Valses, Mazurkas et Polonaises par Vincent Planès
Repas convivial dans la cour de la Commanderie
21h UNE RUSSIE A DEUX VISAGES
PROKOFIEV    Sonate op 94 pour flûte et piano
GUBAIDULINA    “Sounds of the forest” pour flute et piano (1978)
TCHAIKOVSKY    Mélodies pour tenor et piano
RACHMANINOV   Mélodies pour tenor et piano
STRAVINSKY L’histoire du Soldat, suite pour violon, clarinette et piano
Mardi 8 Août - MILLAU- LA GAUFRESENQUE 17h30 BALADE MUSICALE

Ballade Musicale sur le site de la Graufesenque

carré ballade

Picnic partagé à 19h sur le site, après la ballade et avant le concert du soir
Mardi 8 Août - MILLAU - Cour du CREA - 21h SOUS LES ETOILES

SOUS LES ETOILES

BARBER    Adagio pour quintette à cordes
REICH    NewYork Counterpoint pour clarinette amplifiée et bande (1985)
BIZET, VERDI, MOZART   Airs d’opéras
CHOPIN    1er Concerto pour piano et quintette à cordes
Mercredi 9 Août - Abbatiale ST Pierre Nant- 21h CONCERT DE CLOTURE

CONCERT DE CLOTURE

MOZART          Quatuor avec flûte
BORZELLI       “Hard working woman” pour soprano et contrebasse
LOUATI              Création originale pour Soprano et ensemble instrumental, sur des textes d’Yves Bonnefoy – Commande 2017
MOZART              Trio « des quilles », pour alto, clarinette et piano
STRAUSS             Quatre derniers lieder, transcription originale de François Miquel pour Soprano et sept musiciens

Edito

Cette édition 2017 du Festival & Rencontres de musique de chambre du Larzac accueillera cet été en résidence une quinzaine d’artistes internationaux pour fêter et partager l’immense et sublime répertoire de la musique de chambre dans quelques uns des sites patrimoniaux exceptionnels du plateau du Larzac. Dans les villages templiers, les églises romanes, sous les voutes d’une bergerie, en pleine nature ou sous les étoiles, cordes, vents, pianistes, chanteurs, percussionistes offriront 8 programmes uniques.

Les 30 et 31 juillet, grâce a la présence exceptionnelle du prestigieux Elias String Quartet, le festival s’ouvrira dans l’écrin de Ste-Eulalie-de-Cernon avec 3 concerts autour du répertoire emblématique du quatuor à cordes : au programme les quatuors de Mendelssohn, Britten et Beamish, le magistral quintette avec clarinette de Brahms. Le quatuor mettra également à l’honneur la musique écossaise, pour une prometteuse soirée pleine d’allant et de parfums des Highlands.

Le 4 aout, poursuivant cette invitation à la danse, l’abbatiale romane de Nant accueillera sur scène la soprano Shigeko Hata, le ténor David Lefort, un chœur, deux pianistes, des percussions et cordes autour des fameuses « Valses d’amour chantées » de Brahms, de la Valse de Ravel et la très chorégraphique pièce de Thierry De Mey « Table music ». Ce concert exceptionnel intitulé « Dessine-moi une valse » sera précédé d’un Bal viennois en plein air invitant le public à se laisser guider par la plus populaire des danses !

Le 5 aout c’est Chopin, le plus célèbre compositeur de valses, polonaises, mazurkas, qui sous les doigts du pianiste Vincent Planès, viendra prolonger cet élan, tandis que le lyrisme et le romantisme russe conclueront cette soirée double concert et repas avec les mélodies de Tchaikovsky, Rachmaninov, mais aussi avec la plus grinçante Histoire du soldat de Stravinsky et la superbe sonate pour flûte et piano de Prokofiev.

Le 8 aout, une journée exceptionnelle à Millau, débutera en matinée avec une transhumance et randonnée poétique, pour rejoindre les rives du Tarn et de la Dourbie, près desquelles se dérouleront une balade musicale et un repas partagé autour du site gallo-romain de La Graufesenque.

Pour clore la journée, la troupe des artistes invite à un grand concert romantique sous les étoiles de la Cour du Créa à Millau pour profiter pleinement, en « immersion », des charmes de quelques magnifiques airs d’opéras, du poignant Adagio de Barber et du lyrisme du premier concerto pour piano de Chopin.

Enfin, la magnifique Abbatiale de Nant accueillera le 9 aout la soirée de clôture, avec un concert empreint de lyrisme et de romantisme qui mettra la poésie d’Yves Bonnefoy à l’honneur autour la création du brillant compositeur Othman Louati invité de cette édition, tandis que les quatre derniers lieder de Strauss, chant du cygne de la musique romantique, seront proposés dans une version de chambre unique, imaginée par le talentueux François Miquel.

En 2017, le festival invite à ECOUTER, à DECOUVRIR et à REVER,

En 2017, le festival invite à MARCHER, à DANSER et à PARTAGER !

Venez vivre et fêter sur le plateau du Larzac la 13ème édition d’un festival qui s’adresse à tous, autrement.

Les Musiciens

David Vainsot

David Vainsot

alto

David a commencé le piano à six ans et le violon à neuf ans.

En savoir plus

Il remporte un prix d’excellence de piano, puis entre au Conservatoire National de Musique d’Aulnay-sous-Bois où il obtient des premiers prix à l’unanimité en alto et musique de chambre.   En 1998, après l’obtention de sa licence de musicologie, il entre au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe d’alto de Jean Sulem et, trois ans plus tard, en classe de quatuor à cordes chez Daria Hovora et Mickaël Hentz. En 2002, il obtient son prix d’alto mention très bien.   Parallèlement à ses études, il participe à l’Académie du XXe siècle sous la direction de Jonatthan Nott et Muyng Wum-Chung, ainsi qu’à diverses séries à l’Opéra de Paris sous la direction de James Corion.   Par la suite, il jouera dans différents orchestres (Philharmonique, National de France, etc.). En 2004, il entre à l’Orchestre National d’Ile de France.
François Miquel

François Miquel

clarinette

François MIQUEL est né à Paris en 1971. Il commence ses études musicales à l’âge de 13 ans,

En savoir plus

puis obtient successivement les premiers Prix de clarinette des Conservatoires de Région de Boulogne-Billancourt, Rueil-Malmaison, Paris, et le Premier Prix de clarinette basse des Conservatoires d’arrondissement de Paris. Actuellement, François MIQUEL travaille régulièrement au sein de l’orchestre National des Pays de la Loire, l’orchestre de Bretagne, l’orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’orchestre National de France, l’orchestre National d’Ile de France, l’orchestre Philharmonique de Radio France, et l’orchestre de Paris. Des ensembles tels que l’ensemble Cairn, l’ensemble Itinéraire, l’ensemble 2 E 2 M, l’ensemble TM+, font régulièrement appel à lui dans le cadre de nombreux projets musicaux. Depuis 2004, François MIQUEL fait partie de l’orchestre de chambre Pelleas, sous la direction musicale de Benjamin LEVY, parrainé par Marc MINKOWSKY et travaille régulièrement sur instruments d’époque au sein des Musiciens du Louvre Grenoble, sous la direction musicale de Marc MINKOWSKY. En 2003, il rejoint la Compagnie d’opérette Les Brigands, toujours sous la direction de Benjamin LEVY. Parallèlement, il obtient avec Fabrice COCCITTO au piano, un deuxième Prix au concours International de musique de chambre de la ville de Martigues, ainsi qu’une bourse au concours de la FNAPEC. Il se produit en tant que clarinettiste et saxophoniste dans de nombreux festivals de musique de chambre, compose et crée plusieurs musiques originales pour la télévision, au sein du Centre National de Documentation Pédagogique.
Guy-Loup Boisneau

Guy-Loup Boisneau

Percussions & voix

Guy‐Loup Boisneau étudie les percussions à l’âge de 7 ans au Conservatoire de Nantes

En savoir plus

ainsi que le piano et le chant lyrique. Il obtient en 2011 un Master d’Interprétation de Percussions à la Haute Ecole de Musique de Genève.

Parallèlement au domaine musical, Guy-­Loup Boisneau se dirige vers d’autres formes artistiques comme la Danse, le Mime, le Clown, il suit, de 2012 à 2014, la formation professionnelle à l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq à Paris.

     Dans le domaine musicale, axé sur la création contemporaine et le théâtre musicale, Guy-­Loup collabore avec des compositeurs comme Luis Naon, Georges Aperghis, Martin Matalon…

Musicien et comédien, Guy-­Loup est invité, en soliste ou en formation, par différents « ensembles » européens : Eklekto, Macadam ensemble, Les Bouffes du Nord, La Tempête… aux côtés d’artistes comme Jos Houben, Doriane Moretus, Françoise Rivalland, Jean-­Pierre Drouet…

Danseur, il participe à « La Nuit Manquante #2 », spectacle écrit et réalisé par la chorégraphe Hélène Rocheteau.

Vincent Planès

Vincent Planès

piano

Chambriste de prédilection, Vincent Planès a joué dans quelques-unes des plus grandes salles d’Europe et d’Amérique: 

En savoir plus

Carnegie Hall de New York, Jordan Hall de Boston, Wigmore Hall de Londres, Kumho Art Hall de Séoul, Auditorium du Louvre, Kennedy Center de Washington D.C…D’origine annécienne, il est parti se perfectionner aux Etats-Unis à l’issue de ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. A l’Université d’Indiana, il a eu le privilège d’être l’élève de Menahem Pressler et d’accompagner la classe du violoncelliste János Starker. Il a ensuite consacré cinq années à la préparation d’un doctorat d’accompagnement au New England Conservatory auprès de la pianiste Irma Vallecillo. Parmi les autres personnalités déterminantes dans son parcours musical figurent l’altiste Kim Kashkashian et le violoniste Itzhak Perlman. Professeur au Conservatoire Maurice Ravel de Bayonne de 2007 à 2013, il enseigne aujourd’hui au Centre d’Etudes Supérieures Musique et Danse de Poitou-Charentes. Il participe également à la tournée internationale d’« Une Flûte Enchantée », adaptation de l’opéra de Mozart imaginée par Peter Brook et produite par le Théâtre des Bouffes du Nord.
Pauline Lazayres

Pauline Lazayres

Contrebasse

Après des études de chant lyrique et d’alto, Pauline LAZAYRES débute la contrebasse à 18 ans.

En savoir plus

Elle entre un an plus tard dans la classe de Daniel Marillier au CNR de Boulogne Billancourt ou elle obtient son prix mention très bien à l’unanimité avec les félicitations. Elle travaille par la suite avec de nombreux orchestres tels que l’Opéra de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’orchestre de Paris, L’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre de Chambre de Paris…Elle a également l’occasion de jouer en musique de chambre avec des ensembles tels que TM+, le Concert Idéal, le Balcon…Depuis 2015 , elle est membre de l’Orchestre National d’Ile de France.

Marie Bitlloch

Marie Bitlloch

violoncelle

Née en 1979, la violoncelliste française et catalane étudie au  Conservatoire de Perpignan,

En savoir plus

au CNSM de Paris et RNCM de Manchester (Grande Bretagne) respectivement avec Michel Lefort, Philippe Muller et Ralph Kirshbaum. C’est à Manchester qu’elle rencontre ses collègues de Quatuor et décide de rester en Grande Bretagne et se consacrer à la Musique de Chambre. Marie est membre du Quatuor Elias depuis 1998. Le Quatuor se produit en Grande-Bretagne, Hollande, France, Belgique, Allemagne, Autriche, Suède, Italie Australie et aux USA et fait actuellement partie des « BBC Radio 3 New Generation Artists ».  Il a reçu une bourse du « Borletto Buitoni Trust » qui les aide dans le développement de leur projet Beethoven: Apprendre et interpréter tous les quatuors de Beethoven sur une période de 4 ans, et documenter ce voyage sur un site internet (www.thebeethovenproject.com) au moyen de videos, audio, blogs, photos, contributions d’autres musiciens… Divers projets pour la saison 2011/12 incluent une série de 5 concerts au Wigmore Hall à Londres, deux concerts au Concertgebouw à Amsterdam et une tournée aux USA.   Le Quatuor Elias a enregistré un disque de quatuors de Britten chez Sonimage, une disque de quatuors de Mendelssohn chez Sanctuary Classics, un CD live (Schubert, Mozart, Mendelssohn) pour le label « Wigmore Hall Live », un disque de musique française pour Harpe avec Sandrine Chatron chez Ambroisie, et le Quintette avec Piano de A. Goehr chez Meridian Records.   En dehors du quatuor Marie se produit en sonate et en soliste en France, Espagne et Angleterre. Elle a joué aux côtés de musiciens tels que Menahem Pressler, Claude Frank, Vladimir Mendelssohn, Paul Biss, Joseph Silvestein, et participé aux festivals Pau Casals (Prades) , festival Musique dans les vignes, Musica Vitae festival (Suède), Ravinia’s Steans Institute for young artists (Chicago), 3 choir festival (Grande Bretagne), Santa Fe’s summer festival (New Mexico), Musique de Chambre en Normandie…   En 1996, Marie reçoit un deuxième prix au Concours Internationnal Adam en Nouvelle Zélande et obtient le prix spécial du jury au concours Bach à Leipzig un an plus tard. Elle gagne la bourse Muriel Taylor et est lauréate du Pierre Fournier Award qui lui permet de jouer au Manchester Inernational Cello Festival l’année d’après. Pendant 3 ans elle est Lauréate de la Fondation Natexis, Banque Populaire qui l’aide dans ses projets musicaux   Marie joue sur un violoncelle anonyme italien de XVIIIème siècle qui lui est prêté par le Fonds Instrumental Français.

Romain Louveau

Romain Louveau

alto

Romain Louveau est né en 1989. Pianiste, il mène parallèlement des études de musicologie et de philosophie.

En savoir plus

Ancien élève de Hervé Billaut en Cycle de perfectionnement de piano au Conservatoire Régional de Lyon, il a notamment participé, au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris à  la classe de Lied et Mélodie de Jeff Cohen avec laquelle il s’est produit au Musée du Louvre (pour l’inauguration de l’exposition De l’Allemagne dans une scénographie d’Anselm Kiefer) et au Théâtre du Châtelet (lors d’une rétrospective de l’œuvre de Kurt Weill). Il travaille en duo avec le chanteur Florian Hille sous les conseils de Susan Manoff, Stephan Genz et Ouri Brontchi. Il a effectué des remplacements comme chef de chant dans les classes de Glenn Chambers et Elène Golgévit au CNSMDP, et depuis deux ans il accompagne les élèves d’Emmanuelle Cordoliani en résidence à l’Abbaye de Royaumont.

En duo avec la violoniste Fiona Monbet, ils ont suivi les conseils de Ami Flammer, Susan Manoff, Mihaela Martin et ont remporté le Prix de musique de chambre avec piano au concours de l’ISA (International Summer Academy) du Conservatoire de Vienne (Universität für Musik und Dartellende Kunst) où ils ont suivi les masterclasses de Miguel Da Silva (quatuor Ysaÿe), Jan Talich, Josef Kluson et Hatto Bayerle (Quatuor Berg). Ils ont été invités en résidence à l’Académie de musique de Villecroze, en septembre 2014, pour suivre les masterclasses du pianiste et chef d’orchestre Ralf Gothoni.

Depuis 2011, il travaille avec la Compagnie théâtrale de l’Eventuel Hérisson Bleu, notamment pour leur dernière création J’expire aux limbes d’amour inavoué (lauréat de la Fondation de France, produit avec l’aide de l’ADAMI, la SPEDIDAM et l’ARCADI, donné en octobre 2011 au Théâtre du Beauvaisis, scène nationale de l’Oise).

Il a été étudiant en Classes préparatoires aux grandes écoles (hypokhâgne/khâgne), et poursuit aujourd’hui ses études en Master II de philosophie à l’Université Paris VIII. Il a été reçu au CNSMDP en 2012 en Cycle supérieur de musicologie, dans les classes d’Histoire de la musique de Rémy Campos, d’Analyse Supérieure de Michael Lévinas et Claude Ledoux, et d’Esthétique de Christian Accaoui.

Elias Quartet

Elias Quartet

quatuor

L’Elias String Quartet est un ensemble internationalement reconnu

En savoir plus

qui a fait très tôt parler de lui en devenant « New Generation Artist » de la BBC3 en 2009 et en étant sélectionné par le programme de la Borletti-Buitoni Trust en 2010. Le quatuor emprunte son nom à l’oratorio Elijah de Mendelssohn.

Considéré comme l’Ensemble le plus intéressant et passionnant de sa génération, le groupe s’est constitué au Royal Northern College of Music de Manchester où les musiciens ont travaillé auprès de Christopher Rowland. Ils sont dès lors devenus le Junior Fellows and Associate Quartet de cette prestigieuse institution anglaise. Ils ont également étudié à la Hochschule de Cologne avec le QuatuorAlban Berg, où ils ont côtoyé d’autres grands maîtres du quatuor à cordes tels que Peter Cropper, Hugh Maguire, Gyorgy Kurtag, Gabor Takacs-Nagy et Rainer Schmidt.

L’Elias String Quartet s’est illustré sur les scènes les plus prestigieuses du monde musical comme le Musikverein de Vienne, le Konzerthaus de Berlin,  le Concertgebouw d’Amsterdam, le Carnegie Hall, la Bibliothèque du Congrès de Washington et le Wigmore Hall de Londres. Durant la saison 2013/2014, ils sont présents aux USA, notamment à New York, San Francisco, Salt Lake City, mais aussi en Australie, en Suède tout comme en Europe, à Vienne, Salzburg, Amsterdam, Luxembourg, Bonn, Venise et Padoue.

En 2014/2015, les Elias réalisent leur projet « Beethoven » en interprétant et en enregistrant l’intégrale des quatuors à cordes du compositeur. Diffusé par la BBC3, et donné dans plus de 11 villes de Grande Bretagne, le quatuor a également enregistré cette Intégrale pour le label « Wigmore Hall Live ». En tout, 6 albums dont le premier disque est paru en janvier 2015. À ce titre, le quatuor a donné l’ensemble du programme Beethoven en concert au Carnegie Hall de New York et à San Francisco. Ils étaient d’autre part en tournée en Europe, à Paris, Amsterdam, Hanovre, et Istanbul.

Les membres de l’Elias String Quartet retrouvent régulièrement sur scène des artistes tels que François René Duchâble, Leon Fleischer, Michael Collins, Pascal Moraguès, Simon Crawford-Philipps, Ralph Kirshbaum, Mark Padmore, Roger Vignoles, Adrian Brendel, et le quatuor Jerusalem.

Par ailleurs, le quatuor a développé une importante discographie saluée par la presse, comme le disque des quintets pour piano de Schumann et Dvorak avec Jonathan Biss. Leurs deux premiers enregistrements pour le Wigmore Live furent gratifiés à l’unanimité du prix  « Newcomer of the year » par le BBC Music Magazine.

Ann-Estelle Médouze

Ann-Estelle Médouze

violoniste

Ann-Estelle Médouze commence l’apprentissage du violon à l’école Suzuki, avant de devenir à l’âge de 11 ans l’élève de Tibor Varga à Sion (Suisse).

En savoir plus

De 1996 à 2001, après avoir obtenu le Diplôme de Perfectionnement en Musique de Chambre au C.N.S.M de Lyon, elle part étudier avec Pinchas Zukerman et Patinka Kopec à la Manhattan School of Music de New York, où elle remporte le « Concerto Competition ».

De 2002 à 2004, elle suit le Cycle de Perfectionnement en Violon Solo au C.N.S.D.P de Paris dans la classe de Jean-Jacques Kantorow. Elle suit parallèlement le Cycle de Perfectionnement en Musique de Chambre dans la classe de Jean Sulem au sein du Quatuor Alma, dont elle est premier violon. Elle remporte le Concours Avant-Scènes et bénéficie d’une bourse de la Fondation Meyer.

Lauréate du Concours National de Radio France à l’âge de 13 ans, puis, en 2001, du Concours International Vaclav Huml de Zagreb, elle remporte en 2002 le Prix Serge Den Arend pour la meilleure interprétation de l’œuvre de Mozart au Concours International Long-Thibaud à Paris.

Aux Etats-Unis, elle joue à de nombreuses reprises avec Pinchas Zukerman et Itzhak Perlman, notamment dans le cadre des prestigieux Santa Fe Chamber Music Festival et Perlman Music Program. En France, elle est l’invitée de salles et festivals importants : Cité de la musique, Théâtre Mogador et Auditorium Olivier Messiaen (Radio France) à Paris, Festival de Radio France à Montpellier, Moulin d’Andé, Musique de Chambre en Normandie, Société de Musique de Chambre de Lyon…

Elle a eu l’occasion de se produire aux côtés de Claude Frank, Roland Pidoux, Alain Meunier, Michel Strauss, Vladimir Mendelssohn, Ralph Kirschbaum, Bruno Pasquier, Pascal Godard…

En soliste, elle a joué sous la direction de David Gilbert (au Carnegie Hall de New York), Pinchas Zukerman (Concerto de Tchaïkovsky à Baltimore, Chicago, Ottawa, Double Concerto de Bach…), Zdenek Macal, Pierre-Dominique Ponnelle, Menahem Nebenhaus, Pablo Castellano, Philippe Bender, Emil Tabakov… avec de grands orchestres internationaux : Baltimore Symphony Orchestra, Civic Chicago Orchestra, Manhattan School Symphony Orchestra, National Art Center Orchestra, Orchestre National du Venezuela, Israël Sinfonietta Beer-Sheva, Orchestre National de Lyon, Orchestre National d’Ile de France…

Elle a été nommée Supersoliste de l’Orchestre National d’Ile de France en 2004.

Jean-Sébastien Dureau

Jean-Sébastien Dureau

piano

Jean-Sébastien Dureau commence ses études à Lyon

En savoir plus

et obtient en 1996 ses premiers prix de piano et de musique de chambre au CNSM de Paris. Après le cycle de perfectionnement du CNSM de Lyon, il rencontre en 1998 le célèbre pianiste et pédagogue hongrois György Sebök et décide de suivre son enseignement à Bloomington, aux Etats- Unis. Sous cette influence majeure, il étudie deux années à l’Université d’Indiana notamment avec J.Starker, R. Neriki, F.Gulli, et L.Hokanson. Il y obtient en 2001 l’Artist Diploma. Lauréat du Concours International M. Canals de Barcelone, il a également reçu le soutien du Ministère des Affaires Etrangères, de la Fondation Hewlett Packard et du Mécénat Musical Société Générale. Il se produit régulièrement en France et à l’étranger et participe à de nombreux enregistrements radiophoniques. Il est passionné de musique de chambre et de lied, et son goût pour la musique d’aujourd’hui l’a amené à collaborer avec de nombreux compositeurs comme E. Dartel, L. Rizo-Salom, J. Merah et G. Kurtág. Sa discographie comporte les Variations Goldberg ainsi que deux pièces de György Kurtág, écrites à sa demande pour encadrer l’oeuvre de Bach. Partageant avec Vincent Planès la direction artistique du Festival de Musique de Chambre du Larzac qu’ils ont fondé en 2005, ils forment un duo qui se produit dans de nombreuses villes européénnes. Après un premier disque consacré à György Kurtág, ils viennent d’enregistrer Le Sacre du Printemps de Stravinsky, conjointement à la Fantasia Contrappuntistica de Busoni, et En Blanc et Noir de Debussy. Depuis 2008, il est professeur de piano au Conservatoire de Musique de Genève et enseigne également au CNSM de Paris.

Shigeko Hata

Shigeko Hata

soprano

En Avril 2012 elle a interpreté le role de Madame Butterfly a l’opéra de Saint-Etienne.

En savoir plus

 En février 2010 elle a été invité pour la création de Six mélodies après le poème de Christian Morgenstern de Heinz Holliger avec l’orchestre philharmonic de Nagoya dirigé par Heinz Holliger.En avril 2010 elle a participé dans le festival Les musique à Marseille sur la création « Imademo » d’Ondrej Adamek. Elle a egalement participé en septembre 2011 le festival de Besançon la création « Karakuri » d’Ondrej Adamek.   Elle a obtenu le Prix de musique de chambre avec Takaya Sano au piano au CNSM de Paris mention Très Bien à l’unanimité en juin 2010. Elle a obtenu le diplôme de Master musique de chambre département musique ancienne avec Diego Salamanca au Théorbe au CNSM de Lyon mention Très Bien en janvier 2011. Révélée en janvier 2006 par sa prestation dans Zaïde de Mozart à l’Opéra de Rouen et à la Cité de la Musique, Shigeko est désormais sollicitée par de grandes scènes lyriques et par des orchestres tels que l’Ensemble Intercontemporain, qui lui confie la création mondiale de Scene for an Opera de Jonathan Harvey en mars 2006. Elle a travaille avec Peggy Bouveret au CNSM de Paris depuis 2001. Elle y a obtenu le Prix de Chant mention Très Bien à l’unanimité avec les félicitations du jury en 2005, avant d’être admise première nommée en cycle de perfectionnement. Elle a participé aux master-classes de Nathalie Stutzmann, Hartmut Höll, Margreet Hönig, Jeanine Reiss, Yvonne Minton, et travaillé avec Teresa Berganza et Gilles Cachemaille à Aix-en-Provence. Elle a joué le rôle de Belinda dans Didon et Eneé de Purcell à l’Opéra de Lille et au Grand Théatre de Provence d’Aix-en-Provence, ainsi que le role de Micaela dans Carmen de Bizet a Reims, ou encore celui de Fiordiligi dans Cosi fan tutte de Mozart en Corse. Accompagnee par le pianiste grec Karolos Zouganelis, elle a enregistré un récital composé de Lieder allemands et de Mélodies françaises (Wolf , Brahms, Capelet, Poulenc) , sponsorisé par le Mécénat de la Société Générale . Elle travaille depuis 2009 aux cotes du quintette a cuivres « Magnifica » , avec qui elle est engagee pour un projet d’enregistrement.   Elle a egalement participé a l’enregistrement de l’integrale des pieces vocales d’Albert Roussel dirige par Francois Le Roux.

Tim Crawford

Tim Crawford

violoniste

Il étudie actuellement à la Guildhall School of Music sous la tutelle d’ Alexander Janiczek,

En savoir plus

ayant reçu une bourse pour la totalité de ses études. Précédemment il était à la Junior Royal Academy, Londres, tout en étudiant parallèlement avec Simon Fischer. Il a remporté de nombreux prix à des concours pour jeunes musiciens à Londres, et a participé à des masterclass des violonistes Mi-Kyung Lee, Daniel Hope, Andras Keller et Philippe Graffin à des stages en Europe.

Il a été invité aux Open Chamber Music Sessions à Prussia Cove en 2014 et 2105, dont le point d’orge fut sa performance de l’arrangement de Alban Berg de l’adagio de son Kammer Konzert pour piano, violon et clarinette. Il a récemment interprété le 2ème Concerto pour violon en ré majeur de Mozart à Wembley Arena, le « Poème » de Chausson avec le Ernest Read Symphony Orchestra, et le Concerto pour violon de Glazunov avec le Camden Symphony Orchestra.

Entre 2014 et 2015 Tim était membre du Quatuor Celan et bien que le quatuor n’existe plus, il joue souvent avec l’altiste Tim Ridout et le violoncelliste Tim Posner ( Teyber Trio à Cordes ) . De plus, il joue régulièrement avec Arcangelo, un ensemble formé de musiciens qui excellent sur des instruments modernes d’époque, sous la direction du chef d’orchestre Jonathan Cohen. Tim joue sur un violon de Ferdinand Gagliano, c.1770, et sur un violon de Nicolo Gagliano, c.1750, pour les oeuvres d’époque.

David Lefort

David Lefort

Ténor

Lauréat de plusieurs concours de chant

En savoir plus

(mélodie à Toulouse, Paris et St-Jean-de-Luz, chant baroque
à Chimay et Clermont-Ferrand) David Lefort est invité par d’importantes scènes lyriques françaises.
Il aborde des rôles très divers : Eumete (Le Retour d’Ulysse de Monteverdi, avec Christophe
Rousset à la Cité de la Musique et au Capitole de Toulouse), un berger (L’Orfeo de Monteverdi à
l’Opéra de Lyon), Bajazet (Tamerlano de Haendel avec Emmanuelle Haïm et Sandrine Anglade à
l’Opéra de Lille), Don Ottavio (Don Giovanni de Mozart), Basilio (Les Noces de Figaro de
Mozart), Hermosa (L’Ile de Tulipatan d’Offenbach à l’Opéra de Lyon avec Laurent Pelly et Jérémie
Rohrer), d’Estillac (La Veuve Joyeuse de Lehar à l’Opéra de Lyon avec Macha Makeieff).
En 2009, il chante la Deuxième Tante dans Yvonne, Princesse de Bourgogne de Philippe Boesmans,
en création mondiale à l’Opéra de Paris, avec Luc Bondy et Sylvain Cambreling. En 2010,
Christophe Rousset l’invite en soliste pour King Arthur de Purcell à la Salle Pleyel et au Capitole de
Toulouse, et il chante Mercure et Vulcain dans Psyché de Lully à l’Opéra de Reims. En 2011, il
chante Alfred dans La Vie Parisienne d’Offenbach à l’Opéra de Nantes- Angers. En 2012, il se
produit à l’Opéra de Reims et l’Opéra de Rennes dans Monsieur de Pourceaugnac de
Lully/Molière, et chante Don Pedro dans La Périchole d’Offenbach à l’Opéra de Limoges.
En 2013, il est invité à l’Opéra de Saint-Etienne pour une création autour du Vilain Petit Canard de
Prokofiev et L’Histoire de Babar de Poulenc. Il est aussi invité par l’Orchestre de Picardie pour une
série de concerts du Directeur de Théâtre de Mozart. Il chante une série de Winterreise, aux cotés du
pianiste Simon Zaoui, pour le Festival de Chaillol. Il participe à un programme de madrigaux de
Monteverdi avec Emmanuelle Haïm et le Concert d’Astrée au nouveau Musée du Louvre-Lens. Il
est invité pour le concert d’ouverture du Festival de Radio France-Montpellier pour la Mass de
Bernstein, dirigé par James Judd. Toujours en 2013, il est à la Salle Pleyel à Paris, aux cotés d’Anne
Sofie von Otter pour Les Sept Péchés Capitaux de Kurt Weill avec l’Orchestre Philarmonique de
Radio France.
En 2014, il effectue une tournée au Mexique avec Benjamin Lazar et « Les Cris de Paris » de
Geoffroy Jourdain. En 2014 et 2015, Hervé Niquet l’invite pour une série de concerts autour du
« Te Deum » de Campra notamment à la Chapelle Royale du Château de Versailles.
En 2015, il est invité par le compositeur Nicolas Frize pour créer sa nouvelle œuvre
Silencieusement aux Archives Nationales à Pierrefite. Il reprend aussi en 2015, 2016 et 2017 le rôle
de Tony dans West Side Story avec Les Percussions-Claviers de Lyon, dans une mise en espace de J.
Lacornerie.
En 2017, il sera soliste dans les Vêpres d’un Confesseur de Mozart au Festival de Saint Denis, avec
l’Orchestre Philarmonique de Radio France dirigé par Sofi Jeannin.
Il participe à l’enregistrement de deux disques parus en 2015 : « Les Ténors Classiques » pour Sony
Classical (reprise de grands chœurs d’opéra arrangés pour trois ténors avec l’Orchestre de la Garde
Républicaine), et « Le Grand Tomple », récit radiophonique d’Ivan Solano et Catherine Peillon,
commande et création pour le Festival de Chaillol, composé sur le thème de l’émigration des
bergers hauts-alpins vers la Californie au 19ème siècle.

Translate »
Top